viernes, 4 de enero de 2013

La littérature et les beaux-arts : Casal et Moreau




Enrique Pérez Fumero
enriquep@rect.uo.edu.cu

L'écrivain Julián del Casal (1863-1893) et le peintre Gustav Moreau (1826-1898), ont eu une relation amicale très particulaire. 

Les lettres envoyées par le poète cubain à l'artiste français, montrent l'admiration et le respect à la peinture de Moreau, tandis qu'ils ne se sont connus jamais.

Une sélection de 12 lettres écrites entre 1891 et 1893, a été publié maintenant en français avec la traduction à l'espagnol dans un livre nommé Cartas de Julián del Casal a Gustave Moreau.

Casal s'est intéressé par les tableaux de Moreau, du moment qu'il avait connu les romans de Joris Karl Huysmans (1848-1907), tel que A Rebours. De son côté, il a  essayé d'écrire à partir de l'impression et presque le syndrome de Stendhal provoqué par la littérature de Huysmans.

Signalons dans ce propos, la formule de politesse et la première partie d'une lettre adressée à Moreau, le 11 août 1891 :

Très-adoré maître :

Quoique je n'ai pas le bonheur de vous connaître que par de copies de vos divins tableaux, j'ose vous écrire pour vous envoyer les adjoints sonnets qui j'ai composé après de gravures de ces chefs d'œuvres : Hélene, Salomé et Galtaée.


Casal s'est déclaré le plus fidèle, le plus loyal admirateur et un très-humble serviteur de Moreau. Il a expérimenté « la fleur d'amour et de gratitude » à tel point qu'il a voulu lui envoyer quelques textes. Dans la lettre datant du 16 septembre de 1891 Casal avait écrit :

J'ai aussi l'honneur de vous envoyer sept nouveaux sonnets qui j'ai composé et qui j'ai publiées aves les autres que vous reçu. Comment je ne garde pas l'espoir d'avoir un jour le divin bonheur de vous connaître, parce que je suis blessé de mort par une maladie cardiaque qui m'emporte tout jeune à la tombe, sans me laisser vivre tout le temps qui je veux, j'ose vous envoyer mon portrait, copie photographique d'un portrait à l'huile qui m'ai fait mon meilleure ami.

A force de volonté l'auteur, Dra. C. Amparo Barrero Morel, nous obsèques le témoignage littéraire que selon ses propres mots dans la présentation « ne se trouve pas dans aucune dictionnaire ni essai sur Casal ou la littérature cubaine du dix-neuvième  siècle ». Barrero Morel a une très grande expérience dans la recherche littéraire et a publié aussi le livre Julián del Casal y la transposición de las artes, en 1995.      

Les personnes ayant le désir d’acheter le livre Cartas de Julián del Casal a Gustave Moreau, puissent aller à la libraire Amado Ramón Sánchez, située dans la rue Enramadas, no. 356.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada